Actualités, Politique

Navin Ramgoolam : “Ene budget confetti avec panadol comme soulagement”

Navin Ramgoolam : “Ene budget confetti avec panadol comme soulagement”

« Pas de mesure macro économique.» C’est ce qu’a affirmé le leader du Parti Travailliste, Navin Ramgoolam, pour résumer le budget présenté par le Premier ministre et ministre des finances, Pravind Jugnauth. Il était face à la presse cet après-midi pour commenter les différentes mesures budgétaires qu’il estime être « ene budget confetti avec panadol comme soulagement. »

Navin Ramgoolam a énuméré les 10 mesures qu’avait annoncées le Premier ministre à l’assemblée nationale en 2014 et a expliqué comment ce dernier n’est pas parvenu à honorer ses engagements pendant les cinq ans au pouvoir. Il a parlé notamment de la vague d’entrepreneurs qu’il voulait créer alors qu’il y a eu la fermeture des petites et moyennes entreprises ; la création d’emplois alors qu’en 2018 1400 personnes ont perdu leur travail dans le secteur du textile ; et, l’innovation, augmenter l’exportation et l’investissement alors que tout cela a été revu à la baisse. Selon le l’ex Premier ministre, en ce qui concerne l’économie digitale, il n’y a eu aucun progrès sauf le projet safe city qui a couté Rs18 milliards et une fortune pour les caméras de surveillance.

Il a fait ressortir que plusieurs compagnies offshores de se sont retirées et qu’il n’y a eu aucun progrès en ce qui concerne l’économie bleue. Il a affirmé entre autres que les Seychelles et les Maldives font mieux que Maurice dans le secteur touristique. En ce qu’il s’agit des infrastructures, selon Navin Ramgoolam, il n’y a eu que le Metro Express qui a suscité beaucoup d’inconvénients dont le déversement d’eaux usées dans la maison de plusieurs. Idem pour le combat contre la pauvreté. Le Marshall Plan, comme le dit le leader des rouges, n’a pas été implementé et n’est resté qu’un « effet d’annonces » car « la vie ine vine plus difficile et bane prix ine prend l’ascenceur ». il a aussi fait mention de la dette publique qui a augmenté, de la concentration du pouvoir parmi un groupe de personnes et la politisation du Corporate Social Responsibility Foundation.

Pour ce qui est de la construction de 6000 logement en trois ans telle qu’annoncée par Pravind Jugnauth, Navin Ramgoolam a expliqué que de javier 2015 à juin 2018, 1358 maisons on été construites dont 756 par le gouvernement travailliste, et de juin 2018 à avril 2019, seulement 19 ont été construites. Il a parlé de népotisme dans les recrutements faits. Presque tous les indicateurs économiques sont au rouge selon lui. « zot ine cachete bane chiffres par bane colourable device, » a-t-il déclaré. Pour ce qui est du secteur bancaire, il a affirmé que la SBM a perdu 50% de sa valeur depuis l’accesssion du gouvernement MSM/ML au pouvoir.

Le leader du Parti Trvailliste estime que Pravind Jugnauth aurait du enlever l’excise duty sur l’essence au lieu de diminuer le prix. « Line prend ene beouf pendant 5 and et line donne ou ene crapaud aster, » a-t-il ironisé. Il a aussi accusé le Premier ministre d’avoir copié quelques unes de ses mesures qu’il avait déjà annoncées le 1er mai à Port Louis, mais d’avoir « mal copié », à l’instar la compensation par tonne de cannes aux petits planteurs que Pravind Jugnauth ne donnera que pendant un an. Cela n’est pas suffisant selon lui. « Mo ti dir mo pou donne duty free pou bane taxi pendant 4 ans, sa aussi line copier (…) PRB mo ti paye full, li pe dir li pou paye 1an en avance (…) ena monopolie dan secteur privé, » a-t-il ajouté.

Selon Navin Ramgoolam, « pa fine adresse bane vrai enjeux economique » car le tourisme n’a pas été alloué de budget, sauf pour la MTPA « pou ki bane protégés kapav voyager et fer majakaro. » Il a aussi fustigé Pravind  Jugnauth en ce qui concerne le Textile City qu’il compte créer à Madagascar « kan textile pe mort dan Maurice. » Il trouve grave, inacceptable et irresponsable de la part du Premier ministre de vouloir puiser du réserve spéciale de la Banque de Maurice pour le consolidation adjustment. « si secteurs tourisme, manufacturier, global business et sucrier pas fer bien, couma réserve pou augmenter ? » s’est-il demandé. « Roupie pe deprecier et cout de la vie pou augmenter encore plus (…) » a-t-il déploré.

Pour Navin Ramgoolam, ce budget n’adresse pas les problèmes fondamentaux mais que « bane micro mesures ».

You Might Also Like