Edito / Opinion

Le Ramadan : Symbole de sacrifice et de prières

Le Ramadan : Symbole de sacrifice et de prières

Dans quelques jours, les musulmans du monde entier vont entamer un mois de jeûne, qui va culminer en la grande fête de l’Eid. Tous les musulmans de la planète terre vont observer ce mois de jeûne à l’unisson. La prescription pour le jeûne du ramadan est la même pour tous les musulmans du monde entier, qu’importe la partie de la planète qu’ils occupent. Les préceptes islamiques sont très clairs et toute la règle est rédigée dans les livres sacrés et selon les pratiques du St Prophète Muhammad (Que la paix soit sur lui)

Ainsi, les musulmans de partout observeront le ramadan comme prescrit par la loi. Selon les enseignements, ce mois de jeûne doit être observé dans toute sa simplicité. Rien ne change pour les coutumes alimentaires. Ce n’est pas l’occasion pour préparer des menus spéciaux, que ce soit pour le Shehri (le repas du matin avant d’entamer le jeûne) ou l’iftaar (le moment de rompre le jeûne).  Ce qui change pendant ce mois de jeûne, c’est seulement le comportement spirituel. Le musulman est appelé à faire preuve de beaucoup plus de concentration sur la chose spirituelle. Une occasion propice pour offrir plus de prières spéciales et donner plus de son temps à la prière et à la spiritualité, dans l’espoir que la grande partie de cette pratique spirituelle puisse rester chez l’individu pendant les 11 mois à venir, en attendant un autre ramadan.

Avec ces enseignements clairs et nets concernant l’importance du mois de ramadan, on se demande pourquoi certains musulmans, à Maurice surtout, donnent une dimension autre que celle prescrite par la loi islamique. Par exemple, on est surpris de voir qu’il y aura un Task Force établi par le gouvernement en marge du ramadan. Nous faut-il un Task Force pour mieux observer le jeûne ou pour prier ? Aucune activité compliquée ou difficile n’a été prescrite. Il s’agira tout simplement de se lever plus tôt, d’offrir plus de prières, de s’occuper un peu plus des démunis et de se concentrer un peu plus sur la chose spirituelle. Faut-il un Task Force pour cela ? Qu’a besoin le croyant du gouvernement pour accomplir ce pilier de l’Islam ? C’est incroyable que certains musulmans de Maurice donnent une dimension extraordinaire à un pilier islamique qui doit être accompli dans sa plus grande simplicité.

Les dirigeants et autres dignitaires religieux devraient revoir leurs copies et suivre les instructions du St Prophète, au lieu de copier ce que font les autres. Une autre innovation qui interpelle à Maurice c’est la pratique de poster un policier devant chaque mosquée pendant certaines heures du jour. C’est ridicule ! Pendant les onze mois restants les musulmans prient tranquillement dans leurs mosquées sans surveillance policière. Pourquoi sacrifier un policier pendant le ramadan, alors qu’il aurait pu être posté ailleurs pour une mission plus importante.

Avant le ramadan, il semble qu’il y a toute une mobilisation physique des religieux, des politiciens et d’autres entités. Leur slogan : Veiller à ce que tout se passe bien pour le ramadan. Pour que tout se passe bien, selon les préceptes islamiques, il faut que le cœur et l’âme de la personne soient disposés à apporter un changement pour le meilleur dans sa vie. Pour que cela soit possible, la solution est entre les mains de l’individu et non de la police ou des politiciens.

Selon l’Islam, le ramadan est l’occasion pour le musulman de s’approcher un peu plus près vers son créateur. Pour ce faire, c’est à lui de prendre la bonne décision et la bonne résolution. Dommage que pour certains, c’est l’occasion de s’approcher un peu plus près des politiciens et de montrer qu’ils sont des pièces importantes dans le développement de la communauté. Chaque pratique religieuse a ses spécificités. Il ne faut pas mélanger les pinceaux. S’il faut un Task Force pour garantir que tout se passe bien à Grand Bassin, c’est important pour la sécurité des pèlerins, pour la fluidité de la circulation routière. Un Task Force peut s’avérer important pour canaliser la foule vers le caveau du Père Laval. Il y va de la sécurité des pèlerins aussi. Mais pour observer le jeûne du ramadan dans sa toute simplicité, comme prescrit par les lois islamiques, aucun Task Force n’est nécessaire. Chaque musulman peut construire sa Task Force dans son for intérieur et se préparer à affronter un mois de sacrifice afin d’en sortir plus équipé pour remercier son créateur, pour aider les pauvres, pour respecter la croyance des autres et pour être plus tolérant envers le reste de l’humanité.

You Might Also Like