Actualités, Société

Sharonne, mère séropositive, revient sur son calvaire

Sharonne, mère séropositive, revient sur son calvaire
Le samedi 11 mai, cette mère a pu obtenir la garde de son enfant après lui avoir donné naissance le 9 avril dernier. Elles ont toutes deux, mère et fille, vécu 33 jours séparées, car les autorités en avaient décidé ainsi sous pretexte que la maman est une travailleuse du sexe et qu’elle est séropositive.
Sharonne a lutté pour avoir la garde de sa fille avec l’appui de l’association Parapli Rouz.
Ce mardi 14 mai, Parapli Rouz a tenu une conférence de presse pour revenir sur le dur combat de cette mère. Sharonne a affirmé qu’il ne faut pas mélanger le professionnel avec le personel. Elle s’affirme être en mesure de prendre soin de sa fille. Elle a lancé un appel à la Child Development Unit de travailler pour les enfants qui ont vraiment besoin d’aide.
Elle dit avoir vécu ce calvaire pendant 33 jours lorsqu’on la balançait de droite à gauche pour chercher sa fille. Pendant tout ce temps, elle a eu le soutien de Parapli Rouz et de Shameema Boyroo. Elles ont porté plainte auprès de la commission des droits humains.

You Might Also Like