Actualités, Économie, Société

Secteur de la Pêche : Un atelier sur la gestion de l’encrassement biologique et les espèces aquatiques organisé

Secteur de la Pêche : Un atelier sur la gestion de l’encrassement biologique et les espèces aquatiques organisé

Hier, jeudi 22 août 2019, un atelier de deux jours sur la gestion de l’encrassement biologique et les espèces aquatiques envahissantes a été organisé par le ministère de l’Économie océanique, des Ressources marines, de la Pêche et de la Marine Premdut Koonjoo en collaboration avec le « International Maritime Organisation (IMO) » à l’hôtel Ravenala Attitude, Balaclava.

Dans son discours liminaire, le ministre Koonjoo a salué les efforts déployés par le « Global Environment Facility », « the United Nations Development Programme (GEF-UNDP) » et le «International Maritime Organisation (IMO)» pour ce projet environnemental de haut niveau, à savoir le  “GEF-UNDP-IMO GloFouling Partnership Project”, ce qui, selon lui, revêt une grande importance pour les petits États, « Small Island Developing States (SIDSs) » en particulier pour Maurice, le pays ayant une « exclusive Economic Zone (EEZ) » d’environ 2,3 millions de kilomètres carrés. 

De plus, ce dernier a souligné qu’en tant que petit État insulaire en développement, Maurice est fortement dépendante du commerce international, avec plus de 90% des échanges commerciaux se faisant par voie maritime.Il a aussi affirmé qu’il était essentiel que le secteur de l’économie océanique, y compris le transport maritime international, soit plus durable, avec environ 30 000 navires transitant chaque année par l’océan Indien, et que le développement massif entrepris par l’autorité portuaire mauricienne dans le port devrait augmenter .

You Might Also Like