Actualités, Info-Monde

La libération prématurée de 19 pirates somaliens condamnée par la présidence du CGPC

La libération prématurée de 19 pirates somaliens condamnée par la présidence du CGPC

Le Groupe de contact sur la piraterie aux larges des côtes de la Somalie (GCPCS) condamne strictement la libération prématurée de 19 pirates somaliens par les autorités du Somaliland. Cette remise de peine d’emprisonnement, résultant d’une décision unilatérale par la Somaliland, est opposée aux engagements pris par tous ceux qui sont parties prenantes, notamment lors de la 22ème séance plénière du GCPCS qui s’était tenue à Maurice le 20 juin 2019.

Les actions collectives prises par la communauté internationale au cours de ces dix dernières années pour lutter contre la piraterie aux larges des côtes somaliennes risquent d’être affectées. La sécurité maritime de la partie occidentale de l’océan indien pourrait être déstabilisée. 

La présidence du CGPCS a exprimé son inquiétude devant la tournure des évènements pour dénoncer cette décision du Somaliland. Elle demande au Secrétaire général des Nations Unies d’informer le Conseil de sécurité de l’ONU sur ces développements.

Les 19 pirates en question furent transférés sous la garde des autorités somaliennes par les Seychelles en 2012. Leur libération prématurée est en porte-à-faux avec le Memorandum of Understanding signé entre les Seychelles et les autorités compétentes du Somaliland.

You Might Also Like