Actualités, Société

Drogue au Volant: Aucun moyen technique pour la détection

Drogue au Volant: Aucun moyen technique pour la détection

Le Road Traffic (Amendment) Bill 2019 avait été  présenté à l’Assemblée Nationale, mardi 23 avril par le ministre des Infrastructures Publiques, Nando Bodha. Le principal objectif de ces amendements apportés à la Road Traffic Act visait à sanctionner tout conducteur, automobiliste, motocycliste ou cycliste qui circule sous l’influence de la drogue ou autre substance intoxicante.

Toutefois, même si la loi a été votée, il n’existe toujours aucune facilité scientifique pour les policiers de détecter  et prouver la présence de drogue dans le corps du conducteur.

Rising News a interpellé Manoj Rajcoomar, secrétaire de la Driving Schools and Instructors  Federation sur cette situation. Il pense que la mise en place de cette loi à Maurice est une bonne mesure. Toutefois, il dit que le gouvernement devrait trouver les moyens nécessaires dans un plus bref délai pour rendre ce règlement fonctionnel.

D’autre part, Manoj Rajcoomar évoque d’autres cas qui pourraient faire débat. Il parle de ceux qui sont sous traitement médical, devant prendre des médicaments susceptibles à causer la somnolence. Il demande aux personnes concernées de respecter les conseils du médecin, surtout quand ce dernier a recommandé de ne pas prendre le volant sous l’influence de tels médicaments.

De son côté, Alain Jeannot, président de l’association Prevention  Routiere Avant Tout, se dit également inquiet de la situation. Il déplore que le nombre d’accident sur nos routes continue à augmenter, affirmant que beaucoup d’accidents sont causés sous l’influence de la drogue. Il souhaite que les autorités prennent le taureau par les cornes et introduisent ces équipements nécessaires au plus tôt.Alain Jeannot a cité quelques exemples de conduite sous l’influence de la drogue, à l’instar de ce jeune homme qui avait dérobé une voiture de la police, ou encore cet autre qui avait tué son père avant d’aller écraser son 4×4 contre un lieu de culte à Grand Bassin.

 

You Might Also Like