Actualités, Société

Des enfants utilisés comme des mules: L’aide de Paris sollicitée

Des enfants utilisés comme des mules: L’aide de Paris sollicitée

Les limiers de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) soupçonnent une importante connexion entre Paris et Maurice. Pour rappel deux garçonnets âgés de 6 et 9 ans avaient été interceptés le samedi 11 mai à l’aéroport de Plaisance avec Rs3, 4 millions de drogue.

Dans leurs valises, il y avait pas moins de 2310 comprimes de Subutex, soit 33 paquets contenant chacun 70 comprimes, 178 plaquettes de Tramadol et 48 pilules d’Amoxicillin qui avaient été dissimulés dans leurs jouets. Il s’agissait des produits interdits, qui servent de substitut à l’héroïne pour accompagner le sevrage des toxicomanes.

La mère des petits et leur demi-frère qui étaient partis récupérer les mineurs sont en cellule policière. C’était le père qui était chargé de récupérer les petits mais il ne l’a pas fait. Depuis samedi 11 mai, ce dernier n’a pas donné signe de vie et il est recherché par les autorités.

Selon des informations, ce ne serait pas la première fois que ces enfants ont fait le voyage de Paris-Maurice non-accompagnés. Les garçonnets ont été interrogés en présence des officiers de la Child Development Unit (CDU) et ils disent ignorer qui a fait leurs valises pour leur voyage retour à Maurice. Les enfants resteront sous la charge de la CDU aussi longtemps qu’on ne trouve pas un proche qui peut les prendre sous leur responsabilité.

Les enquêteurs mauriciens veulent prendre connaissance de l’identité de la personne qui a déposé les garçonnets à l’aéroport Paris/Charles de Gaulle le vendredi 10 mai. Une réponse qui devrait aider cette enquête à avancer plus rapidement. Une collaboration avec les autorités françaises, notamment la brigade anti-drogue, est jugée importante dans cette affaire car les enquêteurs veulent aussi visionner les caméras de surveillance.

You Might Also Like