Actualités, Info-Monde

Découverte d’une première planète en orbite autour d’une naine blanche

Découverte d’une première planète en orbite autour d’une naine blanche

www.lepoint.fr

Dans plusieurs milliards d’années, quand le Soleil aura gonflé au point d’englober l’orbite de Mars, voire celle de la Terre, devenant géante rouge, aura épuisé tout son combustible nucléaire, puis dégonflé jusqu’à devenir une naine blanche d’un diamètre comparable à celui de la Terre, y aura-t-il toujours des planètes autour de lui pour en témoigner ? Des astronomes viennent de faire une découverte qui prouve que cela n’est pas impossible ! Pour la toute première fois, ces scientifiques ont déniché une planète géante gazeuse en orbite autour d’une naine blanche. Sa détection a toutefois été indirecte puisque ce que les chercheurs ont vu est l’évaporation des couches externes de la planète sous l’effet du puissant rayonnement ultraviolet de l’étoile. En effet, si la plupart des gaz ainsi arrachés à l’exoplanète s’échappent dans l’espace, une partie d’entre eux alimentent un disque qui s’enroule autour de la naine blanche et croît à une vitesse d’environ 3 000 tonnes par seconde. Or la composition de ce disque trahit le phénomène.

L’astre baptisé WDJ0914 + 1914 est situé à environ 1 500 années-lumière de la Terre, dans la constellation du Cancer. Petite, cette naine blanche est, en revanche, extrêmement chaude puisque sa température avoisine les 28 000 degrés Celsius (soit environ cinq fois la température de notre Soleil). Quant à la planète rescapée, probablement assez semblable à Neptune, elle serait deux à quatre fois plus grande que l’étoile autour de laquelle elle tourne en tout juste dix jours et à une distance d’environ 10 millions de kilomètres. Cette proximité (à l’échelle astronomique) est étonnante puisque l’orbite actuelle de la planète se situe dans le périmètre autrefois occupé par l’étoile au stade de géante rouge. Cela implique donc que la planète géante se soit rapprochée de son étoile une fois celle-ci devenue naine blanche, du fait d’interactions gravitationnelles, peut-être avec d’autres planètes du système qui auraient elles aussi survécu…

Pour l’instant, évidemment, rien ne permet de l’affirmer. Toutefois, cette découverte inédite pourrait conduire à d’autres détections d’exoplanètes en orbite autour de telles étoiles en fin de vie. Certaines, en orbite autour de naines blanches bien plus froides, pourraient d’ailleurs ne pas se voir ainsi dépouillées de leur atmosphère. Et, si d’autres subissaient le même sort, l’étude du disque se formant autour de l’étoile naine pourrait fournir de précieuses informations sur leurs atmosphères. Ces deux perspectives sont donc aussi intéressantes l’une que l’autre d’un point de vue scientifique.

You Might Also Like